Bandeau
Paroisse Sainte Marie-Madeleine d’Aigueblanche
Slogan du site
Descriptif du site
Synode sur la famille : contribution de la paroisse
Article mis en ligne le 19 mars 2015

par Philippe Pellicier

Contribution au synode sur la famille.

Une petite équipe de la paroisse s’est réunie le mardi 3 mars 2015 pour échanger sur la façon dont nous vivons notre foi en famille et les évolutions, options, perspectives que nous souhaitons voir approfondies lors du prochain Synode d’octobre 2015.

Choix du mariage
Il nous faut prendre en compte qu’Il n’est plus majoritaire et sur ce sujet nos enfants ne refusent pas le chemin que nous avons pris, mais ils ne le prennent pas. Nous restons convaincus que nous parents chrétiens transmettons à nos enfants des convictions chrétiennes et humaines que la société et l’école ne pourront pas leur apporter

Nos jeunes
Ils se sentent souvent fragiles donc pas d’attaque pour prendre des engagements que cela soit dans la démarche de foi ou dans celle de construction du couple et de la famille.
Sont sensibles à la vie de Jésus et à son message, ils croient en Jésus et pas en L’Église. Vivant dans l’immédiat et sur les réseaux, ils sont dans le refus de l’institution. Ils ont d’autres soucis d’avenir, d’installation, d’emploi, de relations. Souvent ils estiment l’Église dépassée, pas nécessaire à leur vie. Par contre s’ils ne se disent pas croyants, beaucoup vivent les valeurs de l’Évangile, les valeurs chrétiennes qu’ils voient chez leurs parents.
Certains se retrouvent en aumôneries mais ne vont pas à l’Église. Le rassemblement en aumônerie fonctionne parce que l’on est en recherche, parce ce que l’on partage des questions avec des copains, avec des témoins, parce ce que la démarche est d’abord collective. Ils n’ont plus besoin et ne veulent pas leurs parents comme référence de foi.

Travailler à une image positive de L’Église
Développer un Évangile qui ne soit pas obligations, interdits, mais bonne nouvelle et reconnaissance dans ce qui est vécu de ce qui est beau, bon, fait avancer, même si ce n’est pas dans les clous.
De même prier est trop synonyme de demande, il faudrait davantage parler de méditation. On ne va pas au groupe de prière mais plutôt au groupe de louange.
Certes, pratiquer est un effort, mais pour nous la messe est une activité d’une heure par semaine, qui nous permet de remettre les choses leur place. C’est un temps et un besoin de ressourcement, de réflexion que nous voulons partager.

Les moyens : accueil et accompagnement
Trouver déjà des mots plus simples.
Trouver des nouveaux supports à l’ère du numérique, avoir des images pour faire parler.
Savoir écouter le témoignage, se réjouir, partager le bonheur de ce qui est vécu
Accueillir avec la messe des familles, les parents qui mettent leurs gamins au caté,
Croire aux possibilités de l’être humain, accompagner sa capacité à se remettre debout en vivant la miséricorde du Christ.
Répondre aux demandes de sacrement de ceux qui souffrent après un divorce, un remariage….
Inventer des lieux où le couple puisse partager ses soucis dans l’éducation des enfants, dans les relations entre eux et avec les autres
Avec l’Église qui amène un plus à moi, à nous, vivre la foi chrétienne comme disponibilité pour les autres et pas seulement pour les miens
Être Bonne Nouvelle au service des familles

Georges ROCHE et l’Équipe d’Animation Paroissiale

qrcode:https://paroisse-aigueblanche.net/Synode-sur-la-famille-contribution-de-la-paroisse



puceContact pucesquelette puce

2014-2019 © Paroisse Sainte Marie-Madeleine d’Aigueblanche - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.14
Hébergeur : SpipFactory